Faire une recherche :  

2/2/2017TOISON DE LAMA EN COURS

Au printemps dernier, lors d'un marché artisanal, une personne bien sympa, m'avait offert la toison de son lama.
Depuis, débordée de travail, je n'y avais pas encore mis le nez, cela fût réparé hier :)
Et oui, séance de rangements dans la véranda, donc, sur la lancée, je me suis décidée à trier ce trésor de douceur et de futur bonheur en filage :)
Le lama est, comme son cousin d'alpaga, un animal possédant une magnifique toison très douce, avec des fibres bien longues. Un bonheur pour une fileuse :) :) :)
Mais, il adore se rouler par terre, dans la paille, la terre !!!!!!!!! etc etc !!!!!!
donc, bien que non suintée (contrairement aux moutons), il y a quand même du boulot pour la mettre en état
d'ailleurs, je vous ai pris une photo de la toison en l'état, à l'arrivée

comme vous pouvez les constater, c'était pas gagné mais, depuis tant d'années, je commence à avoir l'habitude :)
j'ai procédé à un premier tri, consistant à retirer la paille (en très grande partie, il en reste toujours un peu) et à ôter les endroits les plus sales ainsi que les recoupes. Ce sont de tous petits morceaux que l'on trouve toujours après une tonte et qui sont très gênants lors du filage car, ils formeront, à l'usage, des bouloches dans l'ouvrage.
Et, voici la toison après être passée entre mes mains et plus d'une bonne heure de travail :

bien entendu, j'ai été surveillé de prés par mon aide de camp : Barback et lui, il ne s'y trompe pas, il a de suite trouvé comment l'utiliser :)

pour l'étape suivante, le lavage, c'est pas gagné parce qu'il va falloir que j'attende qu'il libère la place ;) lol
C'était marrant de le voir faire, c'était un immense bonheur pour lui, je l'entendais, à chaque fois qu'il changeait de position, il poussait un énorme soupir de bien-être, le bonheur fait chien ;) lol
Aujourd'hui, une première partie est en train de sécher, je finirai le lavage dans les jours qui arrivent.
En fait, il y a tellement de poussières que je ne pourrai pas filer directement. Rien qu'avec le tri, j'étais couverte de poussière et mes lunettes aussi, j'y voyais beaucoup moins bien ;)
Je vous reparlerai de cette toison lorsque je m'installerai pour la filer :)
A très bientôt :)
Et bonne journée :)

 
Laisser un commentaire sur cet article (4 commentaires déjà postés)


 

 
1/2/2017SERRE POUR LES POULES OU PALACE QUATRE ETOILES ???

Ce matin, j'ai pris le temps de prendre des photos de la serre que mon mari a installée, pour que les poules puissent se mettre à l'abri des intempéries et pour dormir si elles le souhaitent.
Tout d'abord, je vous rappelle que nos poules (et coqs) vivent dans un enclos d'environ 150 m2.
A l'intérieur, il y avait un abri en bois mais, cela nous semblait bien maigre pour les jours de mauvais temps et puis, avec les années, il s'est fragilisé.
Donc, mon mari a installé une serre que nous avions trouvé en promotion. Bien évidemment, au premier grand vent, nous l'avons retrouvé dans le pommier !!!!!! pour la protection, on peut faire mieux ;) lol
Du coup, Monsieur a pris les choses en main et a hyper consolidé l'ensemble.
Voici les détails en quelques mots et photos.
Tout d'abord, il a refait les deux parties "fond" et "entrée", en se servant de l'ancien plastique et en le maintenant de manière très solide

pour cela, il a pris des morceaux de sangles et des morceaux de plastique (un peu cartonné) qu'il a fait tenir en place avec vis et écrou

ensuite, le tout fût recouvert par du plastique de serre très épais.
Les côtés sont bien enterrés et, suite à la dernière tempête, renforcés au sol par des parpaings et, par des palettes sur le côté où arrive le vent

maintenant, une petite visite de l'intérieur :)
l'entrée tout d'abord, avec le perchoir maison qui plait beaucoup à ce petit monde

je crois me rappeler que c'est du bois de palette et d'érable champêtre.
Puis, une vue d'ensemble

et l'ancien abri, vers le fond, où elles ne vont plus guére, à part pour pondre

comme dit une agricultrice du coin en riant, c'est un hôtel 4 étoiles pour poules ;) lol
et, je ne vais pas terminé cet article sans vous présenter nos deux coqs :
Aramis, une vedette dans son genre, la moindre goutte de pluie et hop, il disparaît à l'abri ;)

et le jeunot, venue d'une portée de l'année dernière : Vert Follet, un petit coq adorable mais, une vraie terreur pour les poules qui ne savent plus où se mettre pour lui échapper.
Lui, le temps ne le dérange pas, il fait son boulot et, tous nos oeufs sont fécondés :)

en arrière plan, vous pouvez voir ce que nous appelons "les HLM des poules".
Ce sont d'anciens clapiers à lapins qui sont un peu défraîchis mais, les poules aiment y pondre.
Et puis, vous voyez aussi Frimousse, une des chattes qui s'est invitée, elle a élue domicile dans le poulailler, là, je venais de servir le petit déjeuner à tout ce petit monde :)
Et voilà, la visite du poulailler est terminée :)
J'espère que vous avez passé un bon moment avec nous :)
Bonne journée et à bientôt :)

 
Laisser un commentaire sur cet article (7 commentaires déjà postés)


 

 
22/1/2017BOULETTES AUX PROTEINES VEGEGALES

Les envies de cuisiner commençant à revenir, et, mettant de l'ordre dans la maison, j'ai retrouvé un livre très intéressant sur le sujet des protéïnes végétales.
Etant végétarien, ce sujet est important pour nous car, il contribue à notre bonne santé.
Je ne vais pas vous faire un cours sur la manière d'équilibrer l'alimentation dans le cas d'un choix d'alimentation végétarienne, je tenais juste à vous indiquer ce livre car, la recette, dont je vais vous parler, en est tirée :)
Il s'agit du livre de Cécile et Christophe Berg, paru aux Editions La Plage
"Protéines vertes".
Donc, passé cette petite introduction, je rentre dans le vif du sujet, les boulettes aux haricots grains cuites à la vapeur.
Pour cela, il faut 200 grs de haricots grains cuits (j'ai pris des haricots rouges), du paprika, un peu de sel et puis, un mélange de farine de riz (environ 100 grs) et d'une cuillère à soupe de graines de lin.
Pour ces deux derniers ingrédients, j'ai ressorti notre moulin à farine et, j'ai fait une farine riz/lin.
Le reste, c'est tout simple, il suffit de mixer les haricots et les céréales, de mélanger la pâte obtenue avec la farine, de rajouter de l'eau si le résultat semble trop sec.
Puis, façonnez des boulettes de la taille souhaitée (j'en ai fait une douzaine) et, les mettre à cuire à la vapeur, durant une petite demi-heure.

c'est succulent.
Il est possible de les accompagner de légumes et de pain (pour faire le rajout de céréales afin d'avoir l'équilibre protéinique) ou bien de compléter avec un féculent ou une céréale et, dans les 2 cas, d'avoir un apport de légumes. Et là, le tour est joué, vous avez un excellent repas, sain et léger :)
Avec cette quantité, nous avons fait 2 repas à 2. Les boulettes se conservent très bien au frigo.
Dans le livre, il est donné pas mal de suggestion pour varier ces boulettes et aussi, bien d'autres recettes aussi sympa avec toutes les sortes de légumineuses.
C'est un genre de livre que j'aime beaucoup car, ils sont très utiles au quotidien :)
Je vous souhaite bonne cuisine, bonne journée et vous dit :
A bientôt :)

 
Laisser un commentaire sur cet article (2 commentaires déjà postés)


 

 
18/1/2017TISSAGE : PONCHO AU TOMBE DU METIER

Voici la suite de la réalisation du poncho :
Une fois les deux pièces tissées, et les fils de chaîne bien maintenu, je les fais "tomber du métier", c'est à dire que je retire le tissage du métier.
Ainsi, je me retrouve avec les deux pièces tissées, maintenues entre elles par les fils de chaîne que j'avais prévu de laisser durant le tissage

là, elles sont l'une sur l'autre et je peux vérifier qu'elles sont bien la même taille.
J'en profite pour vous faire remarquer les petits liens, sur les côtés, dont je vous ai parlé hier, dans le précédent article.
Sur la photo suivante, vous voyez les fils de chaîne qui retiennent les 2 pièces ensemble

Et maintenant, je vais séparer ces deux pièces, faire les franges et les coudre entre elles pour former le poncho.
Ceci, je vais le faire demain, si tout va bien, je prendrai des photos pour vous expliquer la marche à suivre :)
Je vous dis donc, à demain, pour la suite du travail :)
Bonne journée :)

 
Laisser un commentaire sur cet article (4 commentaires déjà postés)


 

 
17/1/2017TISSAGE : LA SUITE DU PONCHO

Entre toutes les activités, je n'ai pas pu prendre le temps de vous parler de la suite du tissage du poncho.
Celui que j'étais en train de faire est terminé, il est d'ailleurs mis en vente dans ma boutique ALM.
Par contre, un deuxième est en route et, cette fois-ci, je me suis équipée de l'appareil photo et, voici quelques explications supplémentaires qui pourraient vous intéresser :)
Je pars du principe que vous avez regardé l'article précédent sur les débuts du tissage.
Ici, la chaîne n'est pas de la même couleur et, je l'ai faite un tout petit peu plus large, une dizaine de fils de chaque côté.
Ensuite, j'ai tissé, en point toile et en jouant sur les rayures et les fils, un rectangle d'environ 95 cm de longueur.
Pour être bien sûr que mes deux rectangles vont se ressembler le plus possible, je prends des notes sur une feuille, ainsi, j'indique combien de rangs j'ai fait dans telle couleur et, j'indique aussi le métrage

en fait, je fait un point tous les 10 - 20 cm.
J'ai, aussi, l'habitude de mettre un fil de couleur, à cheval sur la lisière, et ce, afin d'avoir une marque à chaque fois que j'indique mes métrages sur la feuille.

Cela me permet de retrouver plus facilement mes marques en cours de tissage ou bien, si je dois m'interrompre, ce qui arrive très souvent.
Lorsque le premier rectangle est tissé (en fait, entre chaque pièce tissée sur la même chaîne), il faut prévoir de laisser un espace libre sur la chaîne, soit pour faire des franges, soit pour rentrer les fils ensuite.
Pour cela, en fonction de la hauteur souhaitée, il est bon d'utiliser une feuille en carton pas trop épais, pour être sûr de bien équilibrer l'espace libre. Sinon, ce n'est vraiment pas pratique !!!
Ici, j'ai voulu laisser 30 cm donc, entre les deux, j'ai glissé une cartonnette que j'ai découpée dans une chemise en carton (celle pour les dossiers).
Ensuite, c'est simple de commencer le passage des 6 premiers rangs de trâme, pour le deuxième rectangle

vous pouvez voir, sur la photo, que, une fois la cartonnette retirée, l'espace est propre et régulier.
Pour l'instant, je suis en train de tisser le 2ème rectangle et, juste pour le plaisir, voici un aperçu du tissage :)

mélange de pure laine provenant d'une filature et de laine filée main :)
J'essaie de ne pas oublié de vous mettre les photos une fois les pièces tombées du métier et aussi, de vous expliquer le montage :)
Je vous souhaite une excellente journée et beaucoup de plaisirs dans vos ouvrages :)
A bientôt

 


 

 
30/12/2016TISSAGE : un nouveau poncho

En ce moment, je profite d'une petite quinzaine de vacances (sans feutrage et sans marché) pour changer un peu les activités.
Outre le fait de remettre un peu d'ordre dans la maison qui en avait bien besoin, j'ai entrepris de monter une chaîne sur mon métier à peigne envergeur, afin de tisser un poncho.
Comme je pense que cela peut intéresser plusieurs parmi vous, j'ai pris les photos de départ.
Alors, pour la matière, c'est de la pure laine que je tricoterais avec des aiguilles n°4, j'ai pris le peigne le plus gros, 30/10.
J'ai enfilé ma chaîne sur 45cm de largeur, en variant les teintes : écru et vert pâle

là, vous voyez le peigne enfilé complètement, les fils étant une fois dans un trou et une fois dans une rainure.
Ensuite, j'ai commencé par installer deux rondins de tissu pour séparer mes fils de chaîne, au niveau de l'ensouple avant et, j'ai fait 6 rangs avec un fil de coton de grosseur moyenne, pour faire un départ agréable et solide afin de pouvoir tisser facilement ensuite et d'obtenir une belle finition de mon ouvrage :

voici d'un peu plus près pour que vous ayez une meilleure idée des explications données :

pour la suite, vous allez devoir attendre quelques jours que j'ai avancé le tissage, afin que je puisse vous faire quelques photos :)
Si vous souhaitez, vous aussi, tisser avec un métier à peigne rigide et que vous ayez besoin d'indications supplémentaires, n'hésitez pas à consulter les pages du site où je vous ai mis beaucoup d'explications :
voici un lien pour débuter :), vous en trouverez d'autres en suivant le menu sur votre gauche.
http://revesdefibres.wifeo.com/tissage-monter-une-chaine-sur-le-metier-a-peigne-envergeur.php
je vous souhaite une excellente journée et de beaux ouvrages à venir :)
A bientôt :)

 


 

 
24/12/2016FILAGE : MERINOS MULTICOLORE ET ANGORA

Pour les personnes intéressées par le filage, voici le dernier écheveau qui vient d'être mis en pelote.
Au départ, j'ai filé un single (célibataire) avec une partie du poil de ma lapine angora naine Lily

puis, j'ai pris des mèches de laine mérinos, en ruban peigné, et, je les ai filées en mélangeant les 6 couleurs

j'ai utilisé un ratio plus fort pour l'angora que pour le mérinos.
Puis, une fois les 2 célibataires filés, je les ai retordus ensemble, même ratio que pour le mérinos, voici le résultat sur la bobine

Ensuite, comme d'habitude, mise en écheveau et fixation de la torsion avec un bain dans une eau tiède additionnée de vinaigre blanc (histoire de rétablir de ph de l'eau).
Une petite photo de l'écheveau, avant la mise en pelote et son intégration (dans les prochains jours) dans un ouvrage :)

Je vous souhaite une excellente journée :)
A bientôt :)

 


 

 
Pages :<<12345678...111112113114115>>
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement