REVES DE FIBRES

CARDEUSE A ROULEAUX -CARDEUSE A BALANCIER
Lorsque l'on entre dans le monde du filage, comme vous l'avez déjà compris si vous avez lu les explications données dans les deux précédentes pages, il faut apprendre à manipuler la laine, à préparer les matières afin de faciliter le travail du filage proprement dit.
Dans cette page, je vais essayer de vous présenter deux styles de cardeuses bien différentes, la cardeuse à rouleaux et la cardeuse à balancier.
La première va servir à préparer les nappes qui vont être filées, elle est aussi utile pour faire des mélanges de couleurs et de matière.
C'est la première que j'ai eu et, je suis toujours ravie de pouvoir l'utiliser, elle met d'une grande aide dans les travaux de préparation des fibres avant filage.
La deuxième est arrivée depuis peu à la maison. J'ai longuement hésité avant d'en acquérir une car, d'après la plupart des dires de certaines fileuses, il semblerait que son utilisation "abîme" les fibres.
Je dois avouer qu'aujourd'hui, je regrette d'avoir écouter ces personnes car, j'ai découvert un outil magique pour "dégrossir" le travail préliminaire, qui peut être pénible de temps en temps, selon l'état de la toison car, franchement, l'animal lui, il en a rien à faire que vous ayez du mal à démêler ses poils ;).
CARDEUSE A BALANCIER
Une cardeuse à balancier, c'est ce que les anciens utilisés pour préparer la laine lorsqu'ils faisaient les matelas.
Elle est constituée d'un banc sur lequel on s'assoit à califourchon, puis d'un ensemble constitué par un balancier et par plusieurs rangées de gros clous, une première partie stable, sur le bas, et une autre au niveau du balancier.
Le mouvement est très simple, il suffit d'impulser un mouvement d'aller-retour du balancier d'avant en arrière, c'est lui qui va "peigner" les fibres.
Voyons cela de plus près :
Une petite photo du bloc de travail vous aidera à mieux comprendre 

si je bascule le balancier vous apercevez les rangées de clous
j'avoue qu'ils sont un peu impressionnant et qu'il vaut mieux ne pas laisser traîner ses doigts ;)
pour travailler avec, rien de plus simple, une fois bien installée, il suffit de pousser le balancier vers l'arrière, de poser quelques poignées de fibres sur les clous du bas et de passer le balancier dessus, au fur et à mesure de son passage, les fibres s'envolent et retombent devant l'appareil. D'ailleurs, j'ai oublié de vous préciser qu'il vaut mieux mettre un grand drap devant et que, travailler dehors un jour de grand vent n'est pas conseillé ;)
voici le balancier en action

une petite précision (qui est très importante), afin de ne pas endommager les fibres, il y a, sur la gauche du bloc travail, un système de réglage qui permet de régler l'écartement des deux parties du balancier.

grace à ce frein, il est possible de monter ou descendre la partie haute du balancier, permettant d'avoir plus ou moins d'espace entre les clous du haut et du bas.
C'est très important car, ainsi, vous avez une marge de manoeuvre dans votre travail de préparation.
Pour exemple, dernièrement, j'ai reçu en cadeau, du lama laineux.
C'est une fibre que j'ai beaucoup apprécié mais, à l'arrivée, ouille ouille ouille, l'animal s'était bien amusé dans diverses haies et, je vous assure que sa toison était dans un état !!!!! regardez !!!
non seulement il était plein (mais vraiment plein) de débris en tout genre mais en plus, la partie la plus douce était emmêlée, quelque chose de bien, à la main, je crois bien que je n'aurai pas pu récupérer les poils.
Sur les photos du haut, vous pouvez voir la même toison, après son passage à la cardeuse à balancier.
Pour bien m'en sortir, j'ai fait plusieurs passages, d'abord au réglage le plus haut puis je suis descendue, cran après cran, afin de ne pas abîmer la fibre si délicate :)
Un vrai bonheur, un nuage de douceur à l'arrivée :)
Pour résumé, cette cardeuse est excellente pour dégrossir le travail d'écharpillage des toisons. Elle permet de démêler les fibres et, enlève un maximum de saletés.
Honnêtement, je regrette de ne pas en avoir acheté une plus tôt.
Si vous vous décidez pour cet achat, faites attention que tous les clous soient bien présent, ils seront certainement un peu rouillés mais, ce n'est pas bien grave et puis, vérifiez le fonctionnement du système de réglage, sans lui, la cardeuse ne pourra pas vous servir beaucoup.

CARDEUSE A ROULEAUX
Maintenant, la cardeuse à rouleaux !!! il en existe plusieurs modèles, selon l'usage que vous souhaitez en faire et surtout, le prix que vous pourrez y mettre car, c'est souvent un achat assez onéreux.
Voici la mienne

Elle est constituée d'un plateau (sur la gauche), puis d'un ensemble de deux rouleaux (un grand et un petit), surmonté d'un gros peigne.
De face, vous voyez mieux les rouleaux

Son principe de fonctionnement est simple, 
on positionne les fibres sur le plateau, on tourne la manivelle, ce qui permet au petit rouleau de happer celles-ci, et de les apporter au gros rouleau

mon explication est simpliste, voici un exemple.
Je présente les fibres

tout à droite, un peu flou, vous voyez ma main droite qui tourne la manivelle pendant que la gauche guide doucement les fibres vers le gros rouleau qui les attrape puis les apporte au gros rouleau

les dents du petit rouleau sont bien plus grosses, ce qui aide au peignage des fibres.
Celles-ci sont mieux réparties sur le gros

grace à l'action combinée des deux rouleaux et du peigne supérieur, les fibres sont peignées et, au fur et à mesure des ajouts de matière, une nappe se forme.
Celle-ci sera retirée avec l'aide d'un crochet spécial :

vous voyez, contrairement à l'autre cardeuse d'où les fibres ressortaient "en vrac", éparpillées un peu partout, ici, elles forment un tout, bien ordonnées, même si le sens des fibres n'est pas toujours identique.

ce sont ces nappes que l'on utilise pour filer au rouet (ou au fuseau). 
Ainsi, les fibres sont bien préparées, il ne reste plus qu'à partir sur la partie filage à proprement parlée :)
Avec ce style de cardeuse, il est possible de faire des mélanges de couleurs, de matières, il existe plein de possibilités, en fonction du genre de fil que l'on souhaite obtenir ensuite.
Mais là, c'est un autre domaine dont je vous parlerai sur une autre page, vous pouvez déjà en avoir un aperçu à travers les différents articles mis sur le blog et qui parlent des filages que j'ai effectué :)

J'espère que ces quelques indications vous seront précieuses et qu'elles vous aideront à mieux comprendre l'utilisation de ces deux types de cardeuses.
Bien sûr, vous trouverez toujours des rétracteurs, hommes ou femmes, pour l'usage de la cardeuse à balancier, si je peux dire un dernier mot, c'est que je n'ai qu'un regret, c'est de ne pas en avoir acheter une plus tôt, cela m'aurait évité bien des douleurs aux bras et au dos ;).
Pour ma part, je ne pourrai plus me passer de l'une ou de l'autre car, elles se complètent merveilleusement bien et m'ouvrent la porte vers ce monde magique qu'est le filage, le contact avec une matière vraie, la toison, et le bonheur de créer un fil toujours différent et personnalisé :)
Je vous souhaite beaucoup de plaisirs dans ce monde nature et réel, et, si vous souhaitez partager avec moi, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact :)





 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement