REVES DE FIBRES


FAIRE SON SEITAN

Lorsque l'on choisit de devenir végétarien, il est nécessaire de trouver une source de protéines végétales. Plusieurs possibilités s'offrent alors à nous :
- le tofu à base de grains de soja, je vous ai donné la recette ici 
http://revesdefibres.wifeo.com/faire-son-tofu-et-son-lait-de-soja.php

- jouer sur le mélange céréales/légumineuses dont je vous ai parlé ici
http://revesdefibres.wifeo.com/que-nous-apportent-les-cereales.php

ou bien, faire son seitan. Celui-ci est constitué de gluten de blé. Sa fabrication consiste à récupérer le gluten du blé, à le cuire, ce qui donne un produit d'une structure se rapprochant de la viande.
Il est possible d'en trouver dans les magasins d'alimentation bio. Pour ma part, je préfère le fabriquer moi-même :)

Voici donc, une manière simple de fabriquer son seitan :)
Tout d'abord, il faut fabriquer une pâte ressemblant à une pâte à pain. 
Pour débuter, je vous conseille de prendre 500 grs de farine pour 400 ml d'eau.

puis, façonner une pâte à pain et la pétrir 5 bonnes minutes avant de la mettre à reposer 5 minutes et de refaire un pétrissage durant 10 mn.


Ensuite, mettre de l'eau tiède dans une cuvette, y déposer la pâte et la malaxer comme si vous vouliez la laver.

Si l'on continue à malaxer la pâte dans l'eau directement, toute la structure va se déliter. Je préfère continuer directement sous un filet d'eau, au robinet, en posant la pâte dans une passoire.

Vous constaterez, très rapidement, que le volume de votre pâte diminue terriblement. L'eau qui s'écoule a une couleur blanc laiteux. Elle est faite du son et de l'amidon. Je récupère cette eau pour nos poules mais, vous pouvez aussi la conserver pour faire une soupe ou bien cuire des céréales ou des légumes.

Au bout d'un petit moment, votre pâte ayant bien diminué, vous allez vous retrouver avec un morceau tout petit et très élastique 

C'est le seitan. Une pâte très caoutchouteuse, sans goût et d'aspect plutôt grisâtre. Je vous conseille de le pétrir encore quelques instants afin de l'aérer.

Afin d'obtenir un produit totalement comestible, digeste et nutritif, il va falloir le faire cuire dans un bouillon "maison".

C'est par cette cuisson que vous allez donner du goût à votre seitan. J'aime bien faire un bouillon en ajoutant, dans une bonne quantité d'eau, du tamari, des algues, des épices et du sel.
Il suffit ensuite de cuire le tout une bonne heure. Le seitan va doubler de volume (voir tripler). 

A ce stade là, il peut être mis à égoutter et, après refroidissement, il suffit de le placer au réfrigérateur, en morceau ou bien coupé en tranches. Il se conserve quelques jours sans souci.

Au moment de l'utilisation, il peut être accommodé de bien des façons, légèrement revenu à la poêle, réchauffé au four avec une béchamel, mixer dans une sauce, un appareil à tarte .... enfin, à vous de trouver vos idées de réalisation :)