REVES DE FIBRES

TANNAGE DES PEAUX DE PETITS ANIMAUX

 

Dans notre manière de vivre, s'il y a bien une chose que nous avons tenté de bannir le plus possible de notre vie, c'est bien le gaspillage. Aussi, lorsque j'ai vu combien de peaux de lapins sont jetées, dans le village où nous habitons, j'ai eu envie de tenter l'aventure du tannage.
D'une part, il y a cette notion d'anti-gaspi et, d'autre part, je trouve qu'il est bon de respecter l'animal qui a perdu sa vie pour le plaisir de table d'un être humain. La moindre des choses, c'est de le respecter jusqu'au bout en utilisant, le plus possible, les dons qu'il a fait. C'est pour cela que j'ai demandé à certaines personnes du village de me laisser les peaux de lapins qu'elles jetaient auparavant et, l'aventure du tannage a commencée.
Les débuts furent un peu laborieux, et, après quelques hésitations, voici en quelques mots et photos le pas-à-pas de ma technique :)
Lorsque vous recevez une peau de lapin, elle est dans cet état là :

la fourrure se trouve à l'intérieur et, le côté cuir recouvert d'une membrane se trouve à l'extérieur.
Comme, la plupart du temps, on m'appelle souvent vers 20 heures ou que l'on me donne des peaux à un moment inoportuns, j'ai pris l'habitude de les mettre à tremper, sitôt leur arrivée, dans une grande quantité d'eau additionnée de gros sel et de vinaigre blanc (quantité un peu au pif).
Auparavant, j'ai ôté la queue, les pattes et la tête si elle est encore là. Puis, j'ouvre en deux au niveau du centre ventral.
Il s'avère que, non seulement cela nettoie la peau de toutes les impuretés, mais que cela facilite l'écharnage.

Justement, l'écharnage, parlons-en maintenant. Pour cela, j'installe des feuilles de journaux sur une table, puis j'ai une sorte de tableau en liège (une surface où les épingles rentrent bien) sur lequel je pose un torchon.
Ensuite, je sors la peau de son eau de trempage et je l'épingle bien tendue sur le torchon, après l'avoir un peu rincée. Je maintiens le tout avec des épingles à grosses têtes.
Pensez à prévoir un sac en plastique pour les déchets et des feuilles d'essuie-tout pour vous sécher les mains par moment.
A, et aussi, un ou deux bons couteaux avec une bonne pointe.
En fait, l'écharnage consiste à séparer la peau proprement dite, de la muqueuse qui se trouve encore dessus et qui est, en fait, de la chair.
Voici à quoi ressemble une peau qui va être écharnée

Avec un couteau bien aiguisé et surtout bien pointu, il va falloir décoler cette muqueuse afin de libérer le cuir

vous voyez, sur cette photo, la différence.
Ce n'est pas toujours facile à faire, en général, il me faut presque 3/4 d'heures par peau.
Cela dépend de l'âge de la bête, de sa nourriture ....
Certaines peaux sont plus fines que d'autres et donc, vont se déchirer, d'autres vont me donner du fil à retordre ;)
voici une peau toute écharnée

Maintenant, c'est la phase de trempage dans le bain de tannage.
Celui-ci doit être préparé la veille car, il doit avoir été mis à refroidir et surtout, ne pas utiliser de métal et mettre des gants pour éviter de s'abîmer la peau.
Pour le faire, il faut :
- 1,250 kilos de gros sel que l'on met à dissoudre dans 20 litres d'eau très chaude.
- Y ajouter 500 grs d'alun et bien mélanger pour tout dissoudre.
Ensuite, il faut laisser refroidir. Dans ces 20 litres de bain de tannage, je fais tremper jusqu'à 4 peaux de lapins.


Donc, le lendemain, la peau ayant été écharnée, il suffit de la mettre dans le bain de tannage où elle va rester durant 3 jours environ. S'il y a 4 peaux, je les laisse un jour ou deux de plus.
Par contre, il est important de remuer ce bain matin et soir afin de bien l'oxygèner.

Très rapidement, vous verrez le côté cuir devenir blanc.

Une fois ces trois jours passés, il suffit de rincer la peau. Il faut faire bien attention que la peau soit très bien rincée, continuer jusqu'à ce que l'eau de rinçage soit bien bien claire.
Une fois, je mettais retrouvée avec 7 peaux tannées, du coup, pour être sûre de mon rinçage, je les ai mises à la machine à laver, programme lavage à la main, à froid, c'était impeccable.

L'étape suivante consiste à faire sécher les peaux. Je les pose tout simplement sur mon séchoir à linge en faisant attention à venir les étirer de temps en temps.

une fois qu'elles vont être juste humide, je vais commencer à les étirer en me servant du dossier d'une chaise.
Je pose la peau à cheval dessus et je commence à l'étirer en faisant des mouvements d'avant/arrière, dans un sens puis dans l'autre.
Ensuite, je remet la peau à sécher et je recommence plusieurs fois de suite.
Il faut bien surveiller cette étape car, si l'étirage ne se fait pas correctement, la peau va très vite ressembler à du carton.
Cela m'est déjà arrivé, il suffit de remouiller la peau et de reprendre l'étirage.
Une fois la peau sèche, ou presque, j'aime compléter l'étirage en me servant d'un outil que j'ai trouvé sur "le bon coin"

surtout celui de gauche, il est super pour étirer la peau et l'assouplir.
Ensuite, une fois sèche, j'aime aussi nourrir le côté cuir avec un mélange d'huile d'olive et d'huiles essentielles.
Par contre, je ne peux pas vous donner les proportions car, je fais cela au filing.
Voici une peau tannée

le côté cuir

et la souplesse qu'il est bon d'obtenir
Et voilà, vous voici maintenant prêt à tenter l'expérience du tannage, je vous souhaite beaucoup de plaisir dans votre entreprise :)
Surtout, n'hésitez pas à me contacter en utilisant le formulaire de contact en bas de la page d'accueil :)