REVES DE FIBRES
EXPLICATIONS

DE POINTS

Je vous propose ici les explications de différents points pouvant être fait avec un métier à peigne envergeur. Si mes explications de vous semblent pas suffisamment claires, n'hésitez pas à me joindre avec le formulaire de contact, ce n'est pas toujours évident de mettre tout cela sur papier.

LENO :
Voici un point qui peut rappeler un motif dentelle. Simple à exécuter, il enrichit un tissage et permet d'aérer une pièce.
Ici, il s'agit de démarrer avec le point de base. Après avoir fait quelques rangs en toile, mettre le peigne en position neutre de manière à avoir la foule fermée.
Maintenant, il va falloir ouvrir la foule manuellement tout en créant la torsion des fils de chaîne :

En partant de l'idée que je veux croiser 6 fils, je vais prendre les trois de gauche pour les faire passer sur les trois de droite avant de passer la navette :

cela crée une torsion en haut et en bas de la navette. Je fais ainsi sur la totalité du rang (ou du motif que je souhaite exécuter) puis, je tire la navette pour passer le fil.
Je ramène (doucement) le peigne vers moi puis, je le met en position basse, ouvrant la foule et je passe, à nouveau, la navette afin de reprendre mon tissage.
A ce moment là, je peux constater que la torsion est bien présente de part et d'autre du fil central.

Vous pouvez voir le passage du fil central. Et maintenant, le croisement des fils, vue de plus près :

Il est possible de croiser les fils un par un ou, par groupe (comme je l'ai fait ici) et, il est aussi possible de n'effectuer qu'un rang de croisement ou de les faire se suivre sur plusieurs rangs.
D'autres variantes existent, je vous les présenterai au fur et à mesure de mes réalisations.


LOG CABIN :
Le log cabin est un motif traditionnel en patchwork, j'ai été surprise de le retrouver en tissage. Ce motif fait beaucoup d'effet et pourtant, il est très simple à réaliser, voici un petit aperçu une fois tombé du métier :

    

on pourrait penser que ce point nécessite beaucoup de travail et bien, pas du tout, il s'agit tout simplement d'un assemblage de 2 blocks déterminés d'avance et qui se répète en chaîne et en toile.
Voici celui utilisait ici :

Enfilage en chaîne :  
block A = un fil clair, un fil foncé (à répéter 7 fois)   - = 14 fils en tout =
block B = un fil foncé, un fil clair (à répéter 3 fois)   - =   6 fils en tout =
l'enfilage consiste à répéter cette séquence tout le long de la largeur du tissu.


Tissage en trame :   
le tissage de la trame va s'effectuer de la même manière, c'est à dire le block A suivi du block B, block A, block B.... et ainsi de suite jusqu'à la hauteur de motif désirée.

Comme vous le constatez, c'est vraiment très simple. Il suffit de bien faire attention au suivi des fils et, de travailler avec deux navettes, une pour chaque couleur.

Le point de près afin que vous puissiez voir le suivi des blocks

DES VARIANTES :
Il est possible de varier le rendu en variant les couleurs ou l'enfilage.
Exemple :
- Utiliser 4 couleurs dans la même gamme, par exemple le bleu. Cela donnera :
Block A : 1 fil bleu clair  -  1 fil bleu moyen
Block B : 1 fil bleu moyen foncé - 1 fil bleu foncé

- Alterner plusieurs couleurs :
Block A : 1 fil bleu - 1 fil gris
Block B : 1 fil gris - 1 fil violet

Il est possible d'inventer des blocks de manière infinie, en jouant sur les matières, les couleurs, en mélangeant les différents block.
L'important, c'est de respecter l'ordre A et B en chaîne et en trame.
A vous de créer vos propres motifs en jouant avec les tailles de block et les couleurs.


MEDAILLON DANOIS :(ou danish medallion)

La ligne de tissage avec les petites boucles blanches représente ce point. Voici comment le réaliser.
Avant tout, il faut définir le nombre de rangs que vous souhaitez au centre du médaillon (ici 4) et aussi, la distance entre chaque boucle (ici, 3 fils "haut").
Une fois que vous avez fait quelques rangs de tissage toile (ou autres), faire passer le premier fil qui va servir à former vos boucles (vos médaillons), de la gauche vers la droite

puis, avec votre couleur de base (celle du point toile), tissé la quantité de rangs que vous souhaitez voir paraître entre les deux lignes du médaillon. Ici, j'en ai fait quatre.
A ce moment là, reprendre le tissage du médaillon, c'est-à-dire, dans ce cas précis, le fil blanc et, avec le peigne en position haute, passer la navette sous les fils sélectionnés (ici, 3) puis la faire ressortir :

tirer votre navette pour que le fil blanc passe bien sous les trois fils puis, avec un crochet, passer sous la première ligne de fil blanc, juste en dessous des trois fils et, aller chercher le fil blanc de la ligne du dessus, celui que vous venez de passer, afin de préparer la boucle


puis, tirer le fil avec le crochet

attention à bien prendre le fil de la première ligne et de tirer la boucle juste en dessous, tirer suffisamment pour pouvoir passer la navette dans la boucle ainsi obtenue.
Ce faisant, faites attention à ce que le fil de droite de la boucle passe toujours sous la navette (ou sur mais, toujours pareil)

passer totalement la navette et, tirer sur le fil en faisant attention que la boucle reste bien équilibrée, pas trop serrée et, pas trop lâche

et voilà une boucle de faite.
Pour faire la ligne, il suffit de reprendre au début des explications et ce, sur tout le rang.
En faisant plus de rang toile entre les deux lignes blanches, j'aurais obtenue un médaillon beaucoup plus haut.
Le style en aurait été un peu différent mais toujours aussi sympa :)
Maintenant, à vous de jouer et surtout, n'hésitez pas à me poser des questions si nécessaire.
 

SPANISH LACE (dentelle espagnole)
c'est un point très simple, qui demande juste un peu de manutention avec la navette et qui est très décoratif.

ici, j'ai tissé en blanc. Dans l'exemple suivant, il a été réalisé avec la même laine que le point toile.
En commençant le point sur votre droite, le peigne en position haute, sélectionnez 5 fils de chaîne et ressortez la navette ensuite :

puis, vous allez faire le rang retour, pour cela, placez le peigne en position basse et prenez les 5 premiers fils, le premier pris sera juste à gauche de celui qui termine le 1er rang.

pour le 3ème rang, mettre le peigne en position haute et passer sous les 10 premiers fils, finissant le premier groupe de 5 fils et débutant le 2ème groupe.

le rang suivant va se travailler sur les 5 fils du 2ème groupe, les 5 premiers fils sont dorénavant laissé en attente, peigne en position basse

au retour, peigne en position haute, passer sous les 5 fils du 2ème groupe et prendre les 5 fils suivant pour débuter le 3ème groupe.
A ce moment-là, votre tissage a cet aspect :

continuer à tisser de la même manière jusqu'au bout du rang, sans trop tasser les fils de trame afin d'aérer le motif :

cet ensemble est considéré comme le rang aller, ici, j'ai tissé sur 3 hauteurs, il est fort possible d'en mettre plus et aussi, de jouer sur la largeur en ne prenant pas toujours le même nombre de fil.
En tissant avec une texture différente (ruban par exemple), il est possible de tasser le point, cela fera un relief différent.
Pour faire le rang retour, j'ai fait un simple retour en toile, en mettant le peigne en position basse pour revenir vers la droite.
Il aurait été possible de faire un retour en point spanish lace, en tissant dans l'autre sens.

Comme toujours en tissage, il y a plein de possibilités à travailler en partant de cette base et en jouant sur les textures, le nombre de rangs, de fils, en tissant de la droite vers la gauche ou de la gauche vers la droite .... laissez aller votre imagination :)
Voici un autre exemple où j'ai fait le point en laine fantaisie noire :


j'ai pris 5 fils mais, sur 5 rangs ce qui fait un point plus haut.
Si on tasse le point à chaque rang, il n'y aura plus de jour mais, suivant la laine utilisée, cela fera un relief agréable. Par contre, si le tissage va être doublé, l'aération permettra de voir la doublure par transparence :)




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement