REVES DE FIBRES
 

FILAGE : TECHNIQUE DU RACING STRIPE 
 

Je vous propose de découvrir, ici, quelques techniques permettant de filer des fils fantaisies. Je les ai expérimentées et vous les livre tel que je les ai vécues. Libre à vous de les modifier ou de les enrichir, ce que vous trouverait, dans ces pages, ne sont que mes propres essais.

LE RACING STRIPE  :
Il s'agit de mêler, dans un même retors, un fil célibataire et un fil mèche.

Première étape :    
J'ai utiliser de la laine shetland blanche et, j'ai filé un célibataire assez fin avec un ratio de 10 :
Il est très important de filer en S, c'est à dire en sens inverse des aiguilles d'une montre et, de conserver une bonne torsion.
 
Deuxième étape :      
La deuxième étape consiste à filer, en même temps, une mèche et le célibataire qui vient d'être fait.
Dans un premier temps, j'ai voulu prendre de la laine shetland marron en mèche et, filer avec le même ratio. Mal m'en a pris, tout a cafouillé.
J'ai fini par comprendre qu'il me fallait une laine plus facile à filer en mèche, voici celle que j'ai choisi :
Elle est souple, la seule difficulté réside dans les fils fantaisies qui sont un peu plus dur à étirer mais finalement, cela donne un aspect sympa.
Il est important aussi de changer le ratio, j'ai opté pour le plus petit que j'ai sur le Fantasia, c'est à dire, le n° 5.
Une fois la poulie installée, j'ai posé, sur ma gauche, la bobine avec le fil célibataire et, j'ai pris les mèches à filer. 
Attention, ici, filage en Z.
Pour commencer, filer quelques centimètres de manière traditionnelle, pour amorcer le filage puis, intégrer le fil célibataire et, continuer en travaillant des deux fils en même temps.
Voyez, le célibataire arrive par ma gauche, la mèche devant et, je file en Z tout en étirant ma mèche et en laissant le fil blanc s'enrouler autour d'elle.
Vue de plus près, la position des fils. La mèche en cours d'étirage, le filage qui se fait. 
J'essaie de vous montrer la position de la main gauche (personne pour m'aider à prendre une photo, c'est pas facile). 
Le fil célibataire passe entre le pouce et l'index et, il est retenu par le petit doigt. C'est lui qui va aider à gérer la tension et l'écoulement du fil, tout en ayant la même fonction sur la mèche quand filage traditionnel.
Si vous vous reportez à la troisième photo, vous verrez mieux le mouvement.
Quant à la main droite, elle tient la mèche et le fil en même temps (chose que je ne faisais pas sur la photo 3) et, continue l'étirement en suivant le filage.
Voici le fil, tel que, sur la bobine :
si vous comparez avec la première photo, vous verrez que les poulies sont différentes, celle-ci est beaucoup plus grosse, plus petit ratio, moins de torsion du fil. C'est important, ainsi le fil est plus beau et le mélange est plus agréable.
Une fois terminée, le fil se comporte plus comme un célibataire, voyez comme il se tortille lorsque je l'ai retiré du mandrin :
Actuellement, il est en cours de bloquage, avec des poids bien lourds pour bien le tendre :
Je vous met une photo du fil, vu de plus près :
Cela me donne un aspect "bon gros fil dodu" que j'aime beaucoup. Je pense que cette technique doit bien rendre avec un fil plus épais, malheureusement, je n'ai pas encore l'épinglier permettant de filer des gros fils.

Je vous montre l'écheveau après le blocage :
voyez la différence, il ne tournicote plus comme il le faisait avant.
J'ai fait des mitaines pour mon mari, en utilisant le point jersey, ainsi je peux mieux voir si le fil se tient bien au tricotage ou, s'il me fait comme le célibataire et qu'il fait tourner le tricot :
bonne tenue de l'ouvrage, voici une vue de plus près : 
les points restent bien droit et, le rendu est agréable à regarder :)

les mitaines de mon mari, simples et chaudes, ce qu'il faut pour travailler à l'air libre par temps frisquet :))



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement