REVES DE FIBRES

LE FEUTRAGE A PLAT

Je vous propose d'aborder ici une des techniques de feutrage, le feutrage à plat. C'est une technique simple, qui permet de débuter cette activité sans trop de difficultés.

Il faut un minimum d'équipement, simple et facile à utiliser. Bien entendu, il est nécessaire d'avoir une table ou un plan de travail qui ne soit pas fragile et d'avoir facilement accès à une source d'eau.

Le feutrage à plat est une technique de feutrage humide, il vous faudra : 
- un voilage ou un tulle qui sera posé sur les fibres avant de les humidifier afin de commencer à les frotter sans perturber leur agencement,

- un mélange d'eau chaude dans laquelle vous aurez mis une goutte de savon liquide, vous pouvez vous servir d'un flacon en plastique, plus facile à manipuler et qui vous évitera d'inonder votre laine,

- des chiffons pour éponger et un saladier pour recueillir les excédents d'eau, ceci afin de vous éviter les allées et retours vers le lavabo,

- du savon (style savon de marseille),

- une bouilloire pour avoir à disposition de l'eau très chaude à portée de main. L'eau du robinet est rarement suffisamment chaude,

- des gants de ménage, surtout pour vous protéger des manoeuvres avec l'eau très chaude,

- une natte en bambou (ou plusieurs de différentes tailles si vous faites beaucoup de feutre) ou du papier bulle, ceci permet d'amplifier les frottements et accélère le processus de feutrage. Il existe, dans le commerce, des planches à feutrer, personnellement, je n'en ai jamais utilisé aussi, je ne peux pas vous en parler.

- une ou des serviettes-éponge, que vous étalerez sous la natte avant de débuter votre travail afin d'absorber l'excédent d'eau et de maintenir la natte en place. Et aussi, pour vous essuyer les mains lorsque vous aurez manipulé les fibres mouillées.

- des gabarits en feuilles de plastique épais pour créer vos formes et vos patrons, c'est le matériau idéal qui ne se déforme pas à la chaleur. Là aussi, il existe, dans le commerce, des formes à chapeau ou des formes à pied en polystyrène mais, elles ne sont pas nécessaire, du moins dans un premier temps.

DÉBUT AVEC UNE PIÈCE SIMPLE :  
Pour travailler le feutrage, il faut de la laine cardée ou peignée, en général, on trouve ce genre d'articles chez certains commerçants. 
Vous pourrez en acquérir chez Alysse-créations ou Aux laines du mouchon.
Alors, une fois que vous avez votre matière de base, il faut choisir ce que vous voulez faire. Pour l'instant, je vous montre une pièce simple, sans l'utilisation d'un gabarit :
Voici la laine :
ne prenez pas n'importe quelle laine, certaine ne feutre pas et, vous seriez déçu du résultat.
Installez votre natte de bambou et, commencez à positionner vos mèches dessus, en les étirant légèrement et régulièrement (afin de ne pas faire des paquets) et, en les posant toutes dans le même sens.
la première couche doit être assez dense. A l'aide d'un vaporisateur ou d'une balayette mouillée, faites tomber un peu d'eau chaude savonneuse sur vos fibres sans les toucher afin de ne pas les déranger.
Puis, vous mettez une deuxième couche en l'orientant dans l'autre sens. C'est à dire que si la première a été posé à la verticale, mettez celle-ci à l'horizontale et, veillez bien à ne pas laisser d'espace, les mèches doivent se chevaucher.
Vous pouvez mettre deux ou trois couches en alternant le sens des fibres à chaque fois. Si vous voulez composer un motif, faites le sur la dernière couche.
Maintenant, il va falloir étaler un voile de tulle sur la nappe en veillant à ne pas déplacer le travail :
et, bien mouiller le tout en faisant toujours très attention à ne pas déranger le travail. Il vaut mieux éviter de détremper la laine aussi, ajouter l'eau chaude savonneuse par petites étapes.
Répartissez bien l'eau sur toute la surface en essorant l'excédent qui vous gênerez bien vite.
Une fois votre laine bien mouillée et savonnée, vous allez la frotter, doucement d'abord jusqu'à ce que les premières fibres commencent à s'amalgamer entre elles puis, un peu plus sérieusement mais en restant toujours très attentif à ne pas déranger l'agencement du travail.
Si cela vous semble nécessaire, n'hésitez pas à passer le savon directement sur le tulle, cette action va favoriser le feutrage en provoquant l'ouverture des écailles de la laine. C'est cette ouverture (provoquée par le savon et par l'eau très chaude) qui amène le feutrage car, les fibres de laine vont pouvoir s'amalgamer les unes ou autres sous l'effet du frottement.
Continuez à frotter le tulle (pensez à le soulever délicatement de temps en temps pour vérifier que la laine commence bien à s'emmêler et que le motif n'est pas défait). Cette action peut durer, facilement 10 bonnes minutes.
Lorsque vous voyez que votre feutrage commence à prendre :
vous pouvez passer à l'étape suivante qui consiste à retirer le tulle et à rouler la natte tout en surveillant la mise en place de votre feutre (je la maintiens avec des gros élastiques) :
Maintenant, il faut rouler la natte de bambou afin de renforcer le feutrage.
Durant cette période, la pièce que vous feutrez va se rétrécir et se rigidifier. Elle va commencer à prendre forme. Il est important de bien serrer le bambou et de rouler fermement le tout puis, au bout d'un moment, vous déroulez  et, vous allez positionner votre feutre dans l'autre sens afin d'obtenir un rétrécissement uniforme. En effet, le feutrage va s'effectuer dans le sens où vous roulez. Si vous ne changez pas la place de votre pièce, le rétrécissement ne se fera que dans un sens et, le résultat risque de vous décevoir.
Lorsque vous aurez fait plusieurs passages, vous allez prendre votre pièce qui commence à être bien feutrée et, vous allez la passer dans l'eau très très chaude et dans l'eau bien froide afin que l'alternance de température accélère le processus.
Dans le lavabo, vous mettez une cuvette remplie d'eau vraiment très chaude (mettez des gants) et plongez-y votre ouvrage :
laissez le s'imprégner puis, passez-le sous l'eau froide afin de créer un choc thermique :
essorez bien votre pièce et recommencez le travail avec la natte de bambou, roulez bien votre feutre, déroulez la natte, tournez votre pièce, roulez encore, faites cela 4 ou 5 fois puis repassage sous l'eau chaude et froide. 
Continuez cette série d'opération jusqu'à ce que vous obteniez la taille de feutre que vous voulez. Puis, laissez sécher à plat.
Si vous trouvez que votre feutre ne prend pas assez bien, rien ne vous empêche, une fois bien amalgamé, de le terminer à la machine à laver, lors d'une lessive à 40°.
Voilà, une première façon d'aborder le travail du feutrage.
Avec ce feutre, j'ai fait une petite housse pour ranger mes aiguilles à coudre :
C'était mon premier feutre. Je vous mettrai le tuto prochainement.