REVES DE FIBRES

Filage des cocons sur un rouet

Une fois que l'on a réussit à maitriser, plus ou moins, la manière de filer avec son rouet, et que l'on cesse de vouloir, à tout prix, faire un fil aussi régulier qu'un fil réalisé de manière mécanique, il est inévitable d'avoir envie de partir sur des fantaisies afin d'agrandir ses possibilités et de découvrir d'autres horizons fibresques.
Sur cette page, je vous propose de découvrir comment former des cocons lors de votre filage.

Ici, je suis en train de faire un fil en duvet de chamelon et, j'utilise des mèches de mérinos pour les ajouts de couleur.
Vous pouvez réaliser ces cocons avec n'importe quelle matière, du moment que la laine est bien préparée.
Au départ, vous démarrer comme pour un filage normal, enfilage de la mèche de laine et filage de quelques longueurs de fil, afin de bien stabiliser le début.

Lorsque vous souhaitez former un cocon, commencez par préparer une mèche de laine, de la taille de cette mèche dépendra la taille de votre cocon.
Plus la mèche sera épaisse et large, plus le cocon sera gros.
Voici la dimension de celles que j'utilise pour ce fil (attention, j'ai de petites mains)

une fois la mèche prête, il va falloir l'intégrer dans le filage.
Pour cela, vous allez ouvrir, délicatement, la mèche du fil de base (ici le chamelon) 

afin de pouvoir y insérer le début de la mèche, en faisant un tout petit retour pour bloquer le départ
comme ceci :

puis, vous commencez à filer en maintenant la mèche de mérinos avec un angle de 90° environ. Vous allez voir, elle va s'enrouler autour du fil de base et former le cocon.
Par contre, comme le rouet continue son fonctionnement, le cocon va s'étirer en longueur, faites attention à ne pas trop le laisser partir sinon, votre cocon sera plat et n'aura aucune tenue.
L'une des difficultés que j'ai rencontré, dans mes débuts, c'est que, le rouet continuant à tourner, mon fil de base avait tendance à suivre la torsion et, je me trouvais avec un fil bien trop tordu.
Pour éviter cela, j'ai trouvé deux méthodes, soit je continue de séparer la mèche de chamelon mais, après celle en mérinos afin de ne pas gêner la formation du cocon,
soit je coupe carrément la mèche en chamelon un peu après l'emplacement du cocon, juste avant de le former et ainsi, une fois celui-ci réalisé, il ne me reste plus qu'à faire un joint avec le chamelon et à reprendre mon filage.
Une autre difficulté réside dans le fait de bien terminer le cocon, si vous n'y prenez pas garde, vous allez obtenir un truc de ce genre : 

ici, on peut voir que la fin de la mèche est mal enroulée et que le cocon se termine avec une bosse mal serrée au lieu d'une finition en douceur.
Pour éviter cela, je positionne l'index de ma main gauche afin de guider l'enroulement de la mèche

ainsi, j'obtiens une bonne régularité de l'enroulement.
Une fois que vous arrivez en fin de mèche, il suffit de reprendre le filage normal en insérant les quelques derniers brins de mérinos au fil de chamelon qui sert de base.
Puis, vous filez quelques longueurs de chamelon avant de positionner un autre cocon.
Ainsi, vous pouvez jouer sur les couleurs, sur la taille et aussi, sur leur écartement.
Comme je préfère faire un retors plutôt que de laisser mes fils en célibataire, je vais faire un fil fin en chamelon qui me servira pour retordre mon premier fil.
Mais, rien n'empêche d'utiliser un autre fil "cocon" ou bien un fantaisie du commerce ou même de laisser en célibataire, la créativité n'a pas de limite lors du filage :)
Bonne chance dans vos réalisations :)
J'espère que ces explications vous seront utiles :)
N'hésitez pas à me contacter par le formulaire de contact ou sur Facebook :)