REVES DE FIBRES

 

 

TISSAGE AUX CARTONS

Dans cette page, je vais essayer de vous donner quelques indications de base pour débuter le tissage aux cartons à moindre coût.
Bien sûr, rien ne vous empêche de vous équiper de matériel couteux par la suite mais, afin de vous permettre d'expérimenter cette technique de tissage, voici donc ce que nous utilisons pour tisser nos galons avec cette méthode.

MATERIEL DE BASE :
Les cartes :
Il va falloir vous équiper de cartons relativement rigide pour faire vos cartes. Mon mari les a tout simplement fabriquer avec le fond des cagettes en bois que l'on trouve dans les supermarchés, celles qui ont un fond en cartons épais qui ressemble un peu à du contre-plaqué (ça, c'est mon avis et, j'y connais pas grand chose en bricolage ;) ). Une fois bien coupée, il est nécessaire de les poncer un peu, c'est plus agréable pour tisser :)
Pour débuter, il faut faire une vingtaine de cartes, de 6cm sur 6cm et, en perçant 4 trous dans les coins à 1cm de l'angle (qui a été légèrement recoupé).
Puis, je conseille de séparer en quatre couleurs, en diagonale, et de colorier aussi la tranche correspondante (ceci afin de vous y retrouver lors du tissage). Enfin, il est bon de mettre une lettre à chaque trou A-B-C-D (ou un chiffre) pour faciliter l'enfilage. Et aussi, de mettre un petit repère (au feutre indélébile) sur la première couleur qui sera utilisée.
La navette : 
Une petite navette, en bois, en carton ... Nous avons une navette faite dans le même carton que les cartes et qui possède une encoche de chaque côté, afin de maintenir le fil.
Vous pouvez même pratiquer une légère entaille sur un côté afin de bloquer le fil de trame.
Un battoir pour la trame :
Nous nous servons de petites languettes abaisse-langue que l'on trouve en pharmacie, une petite régle peut aussi très bien faire l'affaire.
Le métier de base :
Pour cela une planchette toute simple, la nôtre mesure : 12cm de large sur 1m06 de long. Elle est munie de deux vis à l'un des bouts, dépassant de 3 cm environ et d'une grosse cheville à l'autre bout, la grosseur importe peu mais, pas trop petite quand même.
Maintenant que vous voilà équipé, passons à la technique.

MONTAGE DE LA CHAINE :
1 - tendre une ficelle bien solide entre les deux vis qui sont mises à l'un des bout (celles qui dépassent de 3 cm)
2 - Après avoir couper vos fils de chaîne, un peu plus long que la taille finale de votre galon, poser les à cheval sur cette ficelle, le milieu de votre fil se trouve sur votre ficelle.
Il faut compter 4 fils par cartons, chacun passant dans un des trous de la carte. Si vous utilisez 20 cartes, il va falloir 80 fils mais, comme vous les pliez en deux aux niveau de la ficelle, il vous faudra 40 fils d'une longueur double à celle nécessaire (1 longueur comptant pour 2 fils).
Enfilage des cartons :
Lorsque vous allez enfiler vos cartons, il va falloir faire bien attention à les faire entrer ainsi : tous les fils d'un même carton seront entrés d'un même côté et ressortiront sur la face arrière. Il est important de bien comprendre cela car, vous verrez que l'enfilage peut être différent selon les cartons et qu'ainsi, vous pouvez varier les motifs réalisés.
Une fois que vous avez choisi votre motif et enfilé les cartons de manière adéquate, vous voyez que, tous les cartons sont posés côte à côte le long des fils de chaîne, la marque que vous avez faite au stylo indélébile est sur le dessus de chaque carton et, tous les fils de chaîne sont bien alignés. 
Maintenant, il faut saisir tous les fils de chaîne en même temps et les tendre dans le sens de la planche pour venir les nouer autour de la cheville installée à l'autre bout de celle-ci.
Vous venez de monter votre chaîne, il va falloir maintenant tisser :)
Sur la photo, vous apercevez le métier avec la chaîne montée, tous les fils sont reliés à la grosse cheville, à la droite de la photo et les cartons sont bien installés.

Une petite indication, au fur et à mesure que vous allez tisser, vous allez arriver très près de la cheville et, les cartes auront du mal à tourner. A ce moment là, il suffira de dénouer les fils attachés à la cheville, de couper le fil entre les vis (au départ de la chaîne). Maintenant, passer un nouveau fil à travers votre galon (qui dépasse de votre planche) et, le retendre sur les vis. Ensuite, rattacher les fils sur la grosse cheville, en veillant à bien tendre votre chaîne. Et voilà, votre tissage peut continuer :)
Prévoir aussi de compter environ 30cm supplémentaire dans votre calcul de longueur de fil car, il y a toujours des pertes enfin de tissage.

 
Maintenant, il faut comprendre, pour pouvoir tisser, qu'il existe plusieurs manières d'enfiler et de manipuler les cartes, c'est justement cela qui fait que ce genre de tissage a tant de possibilités.
Pour l'enfilage, il y a deux sens, enfilage vers l'endroit et enfilage vers l'envers. Et, attention à ce que les fils ne se croisent pas, c'est une erreur que l'on fait souvent au début ;)
Et puis, les rotations vers l'avant ou vers l'arrière et le nombre de tours vont aussi jouer un rôle dans le dessin que vous allez tisser.

Je pensais mettre beaucoup de temps pour vous expliquer tout cela et puis, en farfouillant sur le net, je suis tombée sur un blog qui explique tout cela parfaitement et, franchement, je pourrais pas faire mieux qu'elle aussi, je vous invite à poursuivre sur le blog de Micky, je vous met le lien vers sa page, vous y trouverez un tutoriel très très bien fait pour accomplir vos premiers pas.
http://mickytissages.wordpress.com/tutoriels/tutoriel-tissage-tablettes/
Ensuite, pour trouver des modèles ou bien pour compléter mes explications, voici les trois livres dont je dispose et qui nous permettent de vivre notre passion pour le tissage aux cartes, certains ne sont plus édités mais se trouvent facilement sur le net.
- "Tissage en bande" de Marjorie et William Snow - Editions manupresse
- "Premiers tissages" d'Albert Boekholt - Editons le centurion
- "Card weaving" de Candace Crockett - Editions Interweave.

Je vous souhaite beaucoup de plaisirs lors de vos tissages :)